Son & Vibration

Son

Le son est défini comme toute variation de pression (dans l’air, l’eau ou tout autre milieu) pouvant être détectée par l’oreille humaine. L’instrument le plus familier pour mesurer les variations de pression est le baromètre. Cependant, les variations de la pression atmosphérique sont beaucoup trop lentes pour être perçues par l’oreille humaine.

Mais lorsque ces variations de pression atmosphérique se produisent plus rapidement, soit au moins 20 fois par seconde, vous pouvez les entendre et on les appelle « son ».

Bruit

Le son peut aussi être une source de désagrément. En effet, la musique dont raffolent certaines personnes est considérée par d’autres comme un son indésirable.

En acoustique, un son indésirable est appelé « bruit ». Le son ne doit pas forcément être fort pour être gênant. Un plancher qui craque, un robinet qui fuit ou la tondeuse du voisin qui démarre juste au moment où vous alliez profiter de la tranquillité d’un fabuleux dimanche après-midi d’été peuvent gêner plus qu’un coup de tonnerre.

Fréquence

La fréquence d’une onde sonore (mouvement des particules d’air produit par une source sonore qui vibre) est le nombre de variations de pression par seconde exprimé en hertz (Hz). Le son possède une très large gamme de fréquences. Pour des personnes jeunes, la gamme des fréquences audibles se situe entre 20 et 20 000 Hz.

Dans les basses fréquences, les particules d’air vibrent lentement et produisent des sons graves. Dans les fréquences élevées, les particules vibrent rapidement et donnent des sons aigus.

Niveau Acoustique

Le second paramètre utilisé pour décrire le son est l’amplitude des variations de pression. Le son le plus faible que peut entendre un être humain en bonne santé a une amplitude de 20 µPa* (20  10-6 Pa) qui est considéré comme le seuil d’audition. L’oreille est capable de supporter des pressions jusqu’à un million de fois plus grandes, soit jusqu’à 100 Pa, qui est considéré comme le seuil de douleur.

Le pascal (symbole : Pa) est l’unité SI (Système international d’unités) de contrainte et de pression. Il tient son nom du scientifique Blaise Pascal. Conformément aux règles du Système international, le nom de cette unité commence par une minuscule (pascal), mais comme il provient d’un nom propre, le symbole commence par une majuscule (Pa). Les équivalences sont : 1 013 hPa = 1,013 bar ≈ 1 atm = 760 mmHg (millimètre de mercure ou torr).

Une pression d’un pascal est une contrainte uniforme qui, agissant sur une surface plane de 1 mètre carré, exerce perpendiculairement à cette surface une force totale de 1 newton.

47283ae6695a81510db175ff38cbc381}}